Stage de distance 2018

Vacances en parapente

Nouveauté dans le calendrier globetrottair.ch en 2018: les stages de vol de distance.

Durant cette semaine, les pilotes expérimentés où non, ont pu apprendre les ficelles qui leur permettront de se balader plus loin. Au programme: briefings météo, vols, théories et également de belles parties récréatives.

Le rayon d’action est fixé à 400 kilomètres autour du château de Gruyères. De quoi nous offrir bien des espaces de jeu et de la souplesse au niveau météo. Le logement se fera en camping. Pas de réservation à prévoir, maitre-mot: flexibilité.

Camping de luxe Camping de luxe

 

 

 

 

 

 

 

Une telle semaine nécessite une infrastructure conséquente. Comme Waibeli, le GO globetrottair, vole avec les participants afin de leur donner des conseils en live à la radio, un chauffeur a dû être embauché. Assurant la récupération des pilotes se posant avant le goal, gérant la logistique au niveau des courses et des logements, son rôle est autant important que peu reposant.

Chaque participant, le véhicule de récupération et Waibeli disposent d’une balise de « livetracking ». Ce système facilitant les récupérations, assure la sécurité et permet aux amis des pilotes de suivre leurs évolutions en direct sur internet.Parapente en Gruyère

Le décors est planté, l’heure est au vol!

Le rendez-vous est donné le samedi 11 août pour cette deuxième semaine de stage. Le groupe est composé de cinq pilotes. La météo est belle en Gruyère, nous allons nous échauffer du côté de Grandvillard. Ce vol me permettra de faire connaissance du niveau des pilotes et des couleurs de leur matériel.
Le vol est grandiose, le niveau est très bon. Nous survolons le massif des Vanils avec une hauteur importante, jusqu’à la tombée du jour. S’en suit alors une soirée grillades au coin du feu, avant la première nuit sous tente.

Dimanche, la météo est splendide, le vent faible: nous changeons de site de vol pour nous rendre à Grindelwald. Le plan de vol va nous mener à la Schinigeplatte pour ensuite nous poser à Interlaken. Des conditions timides au début, mais finalement, tous les pilotes s’en sortent et atteignent le but. Vol Grindelwald – Interlaken
Pour certains d’entre eux, ce vol marque la première « sortie du bocal », c’est-à-dire que l’atterrissage se trouve en dehors de la vallée d’où nous décollons.Parapente à Interlaken

Troisième jour: Malgré la météo mitigée, nous sauvons un petit vol au-dessus d’Interlaken. Nous mettons le reste de la journée à profit pour faire un peu de théorie dans un cadre unique: une cabane de pic-nic dans la forêt. Les pilotes « groundé » sont absorbés par les powerpoint présentant des aspects sur la météo, la technique de vol ou encore le facteur humain.
Une visite touristique des chutes de Trümmelbach vient clore cette journée.

Fondue dans la natureLe lendemain, la météo, toujours bien triste nous permet de faire un briefing approfondi: un temps splendide et des conditions incroyables se profilent pour les jour à venir. Nous nous rendrons sur le mythique site de Fiesch.
Après un passage aux bains de Brigerbad, nous dégustons une fondue préparée en plein air avec les moyens du bord. Toutes les affaires étant humides, c’est à l’hôtel que nous passerons la nuit, afin d’être parfaitement reposés pour les grands vols.

Fiesch, mercredi 15 août

Les prévisions n’ont pas menti, le soleil est au rendez-vous et les conditions s’annoncent favorables.
Au vu de cette excellente nouvelle, le vol du jour mènera les pilotes au col du Grimsel, puis retour à Fiesch et encore un aller-retour sur Viège. Un vol en triangle de 75 kilomètres!
Tous les pilotes prennent part à la performance. Entre trois heures trente et cinq heures de vol, le résultat est le même pour tous: une immense banane sur leur visage.
Beaucoup d’entre eux n’ont jamais parcouru une telle distance, ni même passé autant de temps en l’air.
De plus, avec une bière à l’atterrissage organisée par notre chauffeuse, que demande le peuple?

La même pour le lendemain? Okay, on y retourne!

Parapente dans le panoramaJeudi 16 août: bien reposé, on remet ça!

Copié-collé de la veille, les prévisions vont encore nous permettre un grand vol. Le groupe décide ensemble de la statégie. Le plan de vol du jour nous mènera du côté Ouest, afin de découvrir une autre portion de la chaine des Alpes: cap sur Loèche-les-Bains puis retour, avec un éventuel crochet par la vallée de Saas Fee.
Les conditions permettent d’avaler les kilomètres relativement facilement. Le groupe s’étale quelque peu mais chacun reste concentré sur son objectif. Au retour, nous décidons de ne pas aller sur Saas Fee, au vu de la nébulosité.

De retour sur Fiesch, il est encore tôt et le ciel nous invite à rester en l’air. Pourquoi ne pas prolonger le vol en direction du col du Grimsel?
Les plafonds de cette fin de journée sont généreux. A près de 3800 mètres, nous nous laissons glisser au dessus des glaciers pour des images indélébiles.Vacances en parapente

Ce jour-là encore, tous les pilotes reviennent à l’atterrissage officiel. Les distances parcourues sont comprises entre 80 et plus de 100 kilomètres !
Le sourire accroché aux lèvres, le visage rougi par le soleil, tout le monde est ravi de sa performance et peu désormais affirmer fièrement: Oui, je suis addict au vol de distance!

C’est avec des ailes dans le dos que les deux dernières journées grisounettes sont abordées. De petits vols, des bains et des visites. Malgré cela, la semaine est un grand succès. Des pilotes devenus de grands Aigles voleront ainsi avec des perspectives nouvelles. Toujours à lire le ciel et les éléments, ils ne cesseront de progresser.Stage de parapente en Suisse

Bons vols à tous. Bravo pour vos magnifiques performances et la superbe ambiance! Merci à notre chauffeuse pour avoir assuré tout au long de la semaine.

Envie de faire partie de l’aventure 2019? Toutes les infos se trouvent en suivant ce lien.

Et bien entendu, si l’article vous a plu, n’oubliez pas de voter tout en bas de la page, merci!

Stage de distance 2018
5 (100%) 3 votes